L’opéra

Ta voixSe laceSur ma boucheTrempéeDe pluieDans la nuit noireEt je poèmeDe désirTa main PerdueCe nénupharQui me déliceComme la soieEt me déplieJusqu’au miroirOù se conjuguentNos corps nusAu verbe tendreEt musical... J’aime l’opéraQue tu me jouesDans le silenceDe ton regard. Marina Rogard © Tous droits réservés - 2020 - Marina Rogard

Les paupières

Si ta peau se tutoieAu bout de mon indexComme une lettre en brailleEffleurée dans la nuit Je veux bien ne plus voirQue les teintes à demiDe tes paupièresImmensesSur lesquelles je trace La ligne de mon coeurEn points taillés d'amour... Marina Rogard © Tous droits réservés - 2020 - Marina Rogard

%d blogueurs aiment cette page :