Les petits riens

J’veux d’l’amour à la p’tite semaine
Des p’tites attentions
Qui te plaisent quand m’aime
Des matins faits de rien
Et des soirs de bohème
Où les baisers s’amusent
De faire bien des envieux
Aux gueules infidèles.

J’veux d’l’amour à la p’tite semaine
Des p’tites tendresses
Qui te plaisent quand m’aime
Des sentences amoureuses
Des « Viens là dans mes bras »
Des « Demain c’est pluvieux »
« Oui mais tu seras là ». 

J’veux d’l’amour à la p’tite semaine
Des p’tits réconforts
Qui te plaisent quand m’aime 
Le bonjour d’un soleil
Sur ton front impatient
Des désirs balançoires 
A swinguer tes seins nus
Le reflet du miroir
Sur nos jambes étendues.

J’veux d’l’amour à la p’tite semaine
Des p’tites lumières 
Qui jamais ne s’éteignent
Qu’elles soient fortes 
Amoureuses 
Et qu’enfin tu les voies
Sous ton regard tempête 
Que le bleu fasse éclat.

J’veux d’l’amour à la p’tite semaine
Des routines
Qui te plaisent quand m’aime
Le café sur la table
Le baiser dans ton cou
Ta robe qui te rend belle
Et ta main qui m’appelle
Sur ta peau si sensuelle.

J’veux d’l’amour à la p’tite semaine
Des p’tits mots
Sur des bouts de papiers
Ce doux jargon que l’on s’aime
Ces pensées accrochées
A l’arbre des poèmes
Là, je vais t’embrasser.

J’veux l’amour à la petite semaine
Des p’tits riens
Formidables
Et des p’tits rien du tout
Qui font chaud dans le coeur
Et qui remuent partout
Et qui font que l’amour
Se suffit de deux êtres
De deux êtres d’amour
Qui sèment tous les jours.

Marina Rogard

© Tous droits réservés – 2020 – Marina Rogard

7 Replies to “Les petits riens”

  1. Que d’érotisme et de sensualité dans ce Chant-Champ de Petits Riens, qui offrent pour chacun d’eux à se laisser aller aux balancements et ivresses des voyages intérieurs,
    d’où un-mon chatoyant merci à vous!

    Aimé par 1 personne

Commentaires fermés