Rouge-gorge à la nuit

Je me souviens
Avoir rampé
De silence
A la surprise
De ton cou.

Pour le baiser muet
Sous la pluie
De nous deux.

Pour le sourire
Et puis
C’est fou.

C’est l’hiver
Sur tes doigts
Et sur ton nez rougi
Un rouge-gorge
Qui prend froid
Sautille
De poésie…

Il est l’heure
De chiner
Des étoiles
A la nuit.

De compter
Jusqu’à toi…

Fais de beaux
Rêves aussi.

Marina Rogard

© Tous droits réservés – 2021 – Marina Rogard

9 Replies to “Rouge-gorge à la nuit”

Commentaires fermés