De tendresses

Et la tendresse 
Goûtait le ciel
Entre un soleil
Et nos mains.

Il y avait de l’intensité 
Dans l’aime
Du silence
Dans ta beauté…

… du désir s’il vous plaît…

Ce désir-là était fusion-ailes
Il pouvait nous emporter
Aussi loin que nos âmes 
Se rêvaient d’un ailleurs…

… moi, je frottais deux poèmes 
pour qu’entre nous tout rime à bien…

… et je t’aimais entre un soleil et un ciel
… et je t’aimais mon ange…
… de mes divines ailes.

Marina Rogard

© Tous droits réservés – 2021 – Marina Rogard

22 Replies to “De tendresses”

Commentaires fermés