De cette heure

Cette heure où les papillons rentrent de voyage. Où les soleils se froissent. Où la lumière est d'or. Cette heure où les amantes se soulèvent. Où les chairs se promènent de caresses en caresses, magistrales lianes enroulées de douceur. L'amour lui-même s'inspire d'un autre langage. Comme un corps dépouillé d'un vêtement, il se laisse frotter …

Toutes les nuits

Quand toutes les nuitsSont bellesÀ tes côtés... Qu'un baiser sur ton frontEnlace mon ventreDe rivières soyeusesDe feux de Bengale. Quand toutes les nuitsSont belles À tes côtés... Mon amour Mon amourMon amour... ... Et mon corps trempé ... Et tes mains qui m'entourent... Mon amour Mon amourMon amour...Quand toutes nos nuits Sont belles... J'aimerais qu'elles durent toujours.  Marina Rogard …

Le bonheur

Le bonheur... c'est toi le bonheur. C'est la tournure que tu lui donnes dans un silence un regard un frôlement de désirs. C'est cette mer bercée de soleil ce temps compté mais infini ce temps ce que nous en faisons. Cet amour dans le cœur dans l'âme dans les roulements de corps à s'emmêler comme …

Couleur-aime

Elle dit qu'on ne l'a jamais aimée comme ça. Elle dit ça un soir. C'est presque solennel. C'est fleur émotionnel. Et moi je pense à elle qu'on a jamais aimé plus loin que la caresse qui ébranle plus loin que le baiser papier crépon qui virevolte dans un ciel de kermesse plus loin que l'amour …