De cette heure

Cette heure où les papillons rentrent de voyage. Où les soleils se froissent. Où la lumière est d’or. Cette heure où les amantes se soulèvent. Où les chairs se promènent de caresses en caresses, magistrales lianes enroulées de douceur. L’amour lui-même s’inspire d’un autre langage. Comme un corps dépouillé d’un vêtement, il se laisse frotter par un regard, un bouquet de doigts, une respiration saccadée. La bouche suit un tracé onctueux, mains veinées de désir, seins dressés sur la pointe des lèvres, corolles remplies d’une faim impérieuse d’une moiteur brûlante. Les amantes s’unissent se confondent dans un dos à ventre sensuellement sensu-aime. Cette heure où à mon oreille frémissent tes mots zéphyrs où ce va-et-vient éclaireur se propage jusqu’au premier chant de l’oiseau croisant la dentelle matinale. Cette heure où l’amour devient plus que de l’amour… il est toi mon amour.

Marina Rogard

© Tous droits réservés – 2021 – Marina Rogard

Recueil Instants d’Aime disponible en version papier et numérique dans toutes les librairies en ligne (Amazon, Fnac, Cultura, etc.). Merci pour vos soutiens !

25 Replies to “De cette heure”

  1. « L’amour lui-même s’inspire d’un autre langage. Comme un corps dépouillé d’un vêtement, il se laisse frotter par un regard, un bouquet de doigts, une respiration saccadée. La bouche suit un tracé onctueux, mains veinées de désir, seins dressés sur la pointe des lèvres  » Je ne cite que cette phrase comme le pivot d’eros qui circule parmi vos merveilleues paroles.

    Aimé par 2 personnes

Commentaires fermés