À propos

Ecrire, c’est aussi aussi ne pas parler. C’est se taire. C’est hurler sans bruit.

Marguerite Duras

Les oiseaux, c’est comme l’amour, ça a toujours existé. Toutes les espèces disparaissent, mais pas les oiseaux. Comme l’amour.

Marguerite Duras

Une histoire…

Il y a eu ces carnets remplis de mots, de ratures et d’écritures. Dans les cafés parisiens, sur le banc d’un parc, au hasard d’une fenêtre, dans le jargon d’un lit défait, au ronronnement d’un voyage en train… Je crois que toute situation était prétexte à écrire.

Il y a eu ces manuscrits laissés dans les tiroirs, ces bouts de papiers qui ont serré entre leurs lignes mes parcours de vie, mes amours et mes désamours.

J’aime profondément les mots, intensément, éperdument – ce qu’ils expriment, ce qu’ils révèlent, ce qu’ils ne savent pas dire. Ces mots qui hantent, façonnent, résonnent.

Ces mots dont nous sommes les conducteurs, d’intensité, de tonalité, d’humeur.

Ces mots papillons, ces mots oxy-j’aime dans notre écosyst-aime.

Les mots sont des élans, des échappées, des horizons, des chemins de partages.

Il y a mille et une façons de parler des mots.

J’ai choisi de sortir les miens de la discrétion d’un appartement, de les poser sur une table de lumière et de vous attendre.

Marina Rogard